31 octobre 2016

VIA DE LA PLATA LUNDI 31 OCTOBRE 2016 SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE ( )


Et voilà, nous sommes prèt pour retourner en Bretagne. demain à 11H30. Nous prenons le bus pour la maison, arrivée prévue à la gare de rosporden par le train à 12h56. Aujourd'hui, nous avons "glandé" le mot n'est pas trop fort, mais tout est prèt pour le départ. 














30 octobre 2016

VIA DE LA PLATA DIMANCHE 30 OCTOBRE 2016 OUTEIRO - SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE (21 KM)


Aujourd'hui, dernière étape de notre périple hyspanique. Nous faisons route vers "Saint jacques de compostelle". les chemins et routes empruntés étaient tous de toutes beautés. Nous avions fait le "Camino Frances" et à l'arrivée sur saint jacques nous descendions une colline, puis par d'interminables trottoirs arrivions à la cathédrale que nous découvrions en dernier.Ici, nous avons cheminé sur de petites routes et au sommet d'une ultime montée, nous l'avons vu  les deux flèches dressées vers le ciel. Ce moment nous a procuré une très grande émotion, nous avons marché 40 jours pour arriver à voir ce monument toutes flèches dressées s'offrir à nous. Après un petit moment, nous sommes arrivés sur cette grande place, c'est toujours une très grande émotion de se dire que le voyage est fini. Est ce du plaisir ou du regret que le voyage se termine là aux pieds du monument 
Demain, nous allons faire les touristes dans cette ville. En attendant, nous avons pris une chambre à deux lits pour pouvoir dormir sans ronfleurs ni autres inconvénients dus à la promiscuité dans les dortoirs. Aller fouiller dans son sac quand on veut. Faire attention de faire du bruit en allant aux toilettes etc......
Demain, dernier reportage du chemin : visite de Saint Jacques. Finalement, nous restons pépère demain avant de prendre le bus mardi.















29 octobre 2016

VIA DE LA PLATA SAMEDI 29 OCTOBRE 2016 BANDEIRA - O OUTEIRO (21 KM)


Ce matin, nous était promis une étape un peu difficile, surtout à la la fin. Nous sommes partis comme d'habitude vers 7 h 30, Les premiers kilomètres se font dans la nuit qui se termine. C'est ainsi que bien souvent nous assistons à de superbes levés de soleil. Aujourd'hui, nous avons marché sur de superbes chemins qui doucement descendaient vers "puente Ulla". A trois km de la ville, la pente s'est beaucoup accentuée pour descendre jusqu'au "rio" qui courait au bas de la pente. Mais cette descente vertigineuse laissait présager une montée du mème type. Pour la montée, nous n'avons pas été déçu, elle est à classer dans les grosses pentes que nous avons rencontrées. mais au sommet tout de mème, une récompense "L'ALBERGUE" charmante mais toujours comme en Galice dépourvue de cuillères, fourchettes etc....
Demain c'est le bout du voyage, ce sera l'étape finale " Saint Jacques de Compostelle" ce sera la fin du périple. Si nous avons le temps nous irons en bus voir l'autre Finisterre.














28 octobre 2016

VIA DE LA PLATA VENDREDI 28 OCTOBRE 2016 A LAXE BENDORIO - A BANDEIRA (18 KM)(


Aujourd'hui, parcours en montée pour la moitié puis normalement en descente. Surprise, nous avons chuté en dénivellé mais c'était en succesion de montées et descentes.Les chemins étaent tous très jolis. Nous sommes passés en fond de vallée où nous avons pu admirer un pont romain magnifique. Nous avons marché sur des anciennes voies romaines, je dis bien anciennes car la stabilité des pierres a un peu vieilli et notre démarche s'en trouvait assez hésitante. Nous sommes arrivés à "Banderia" et à son auberge municipale avec pour une fois tout le matériel de cuisine donc ce soir, nous allons cuisiner sans trop bouger. Au restaurant, ce n'est pas qu'on y mange mal , au contraire, mais les conversations "Espagnoles" que nous ne comprenons décidément pas nous agressent les oreilles.  Depuis que nous sommes en "Galice" il y a maintenant le "Galicien".Certains parlent en Espagnols pendant que les autres répondent en Gaélique. Allez donc suivre une conversation! Je me suis fait une réflexion en me disant que dans les communes de montagnes, les maisons étaient délabrées, les gens qui y vivaient étaient agés et surtout je ne me souviens pas d'avoir  vu d'enfants jouer. (Explication: ) Toutes les jeunes personnes sont concentrées dans les villes pour le travail et du coup les enfants aussi. Ainsi les campagnes vont se vider et les maisons devenir des ruines, et c'est ainsi que nous avons traversé des villages fantomes avec pour seuls habitants des anciens et une multitudes de chats. 
Demain "Puenté Ulla" distante de 18 km. il nous en restera 16 km pour Dimanche et arriver à notre but "Saint Jacques de Compostelle".