25 septembre 2012

DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2012

CYCLOTOURISME :

Groupe 1 : 2011_091818sept20110001

Heure : 8h30 -

Distance : 82 km

Parcours : Quimper, Route Cuzon, Vieille Rte Briec, Briec, Landrevarzec, Quilinen, Quimper, Elliant, Bois Daniel, Tourch.

Groupe 2 :

Heure : 8h30 -

Distance : 82 km

Parcours : Tourch, Bois Daniel, Elliant, Quimper, Quilinen, Landrevarzec, Briec, Vieille Route Quimper, Rte Cuzon, Quimper.

Groupe 3 :

Heure : 8h30 -

Distance : 69 km

Parcours : Kerlip, La Haut, La2011_100202oct20110026nphily, Trévignon, St philibert, Kerdruc, Kergaven, Pont Aven, Loretta.

Groupe 4 :

Heure : 9h -

Distance : 50 km

Parcours : Croix Lanveur, Croix Kerancornec, Loge Begoarem, Pont Glaëres, Le Trévoux, Kervidanou, Kergroas, Kerpunz, Bannalec

VETETISTES :

Randonnée sur Rosporden départ 8 h30 place jean Moulin

MARCHE RANDONNEE :2011_09040047

HEURE : 8 H 30

COMMUNE : ELLIANT

LIEU DE DEPART : KERLUE

GUIDE : DENISE DELAPORTE

MARCHE AUDAX :

30-sept. 25 km
MARCHEURS DE
CORNOUAILLE
ERGUE-GABERIC 29 07 H 45 salle Croas Spern
Roger LE ROUX
maryannick.leroux@orange.fr
2011_073127juilet20110003
29170 Fouesnant
02.98.56.07.98

COVOITURAGE POUR  ERGUE GABERIC;

RENDEZ VOUS PLACE JEAN MOULIN POUR UN DEPART A 7 H 00

CCF02072012_00000_thumb4

(voir aussi Fin de page )

CCF25092012_00003

RECONNAISSANCE DU 25 KM D ERGUE

Mardi 18 Septembre nous sommes allés à Ergué Gaberic faire la reco du circuit qui aura lieu le 30 Septembre 2012 . Une reco tout en images.

Nous avons eu le privilège de pouvoir visiter la chapelle de Kerdévot . Nous étions “Au bon endroit au bon moment” c’était jour de ménage à la chapelle.

CCF02072012_00000_thumb4

BALADE AU MONT SAINT MICHEL

DSCN4804

Samedi huit heures, nous sommes partis 25 vers ce joli coin de France pour un week end orchestré de mains de maitre par MARC CARNET qui a réussi haut la main ce formidable séjour avec en prime un soleil resplendissant. Surprise pour les marcheurs Audax du groupe, à la pointe du Grouin nous avons rencontré des Manceaux (le Mans) Merci Any et ton équipe pour ta visite surprise.

TRES GRAND BRAVO MARC CARNET !!

Le mont Saint-Michel est un ilot rocheux granitique situé à l’est dePhoto0554 l’embouchure du fleuve du Couesnon, rocher sur lequel a été construit un sanctuaire en l’honneur de l’archange saint Michel à partir de 709. Antérieurement à cette date, il fut connu comme le « mont Tombe ». Pendant tout le Moyen Âge, il fut couramment appelé « mont Saint-Michel au péril de la mer » (Mons Sancti Michaeli in periculo mari).

Le rocher ne représente qu’une petite partie de la commune qui s’étend aussi sur la digue et plusieurs dizaines d’hectares de polders. La partie essentielle du rocher est couverte par l’emprise au sol de l’abbaye du Mont-Saint-Michel et de son domaine.

Photo0606Le mont Saint-Michel, situé à 48°38'10" de latitude nord et à 1°30'40" de longitude ouest, baigne dans la baie du mont Saint-Michel, ouverte sur la Manche. L’îlot est une excroissance granitique d’environ 960 mètres de circonférence, qui atteint 92 mètres d’altitude et offre une superficie émergée d’environ 7 ha, au-dessus de laquelle s’élève l’abbaye. Cet ilot s’élève dans une grande plaine sablonneuse.

En 1846, Édouard Le Héricher le décrivait ainsi : « Le Mont Saint-Michel apparait comme une montagne circulaire qui semble s’affaisser sous la pyramide monumentale qui la couronne. On voudrait prolonger sa cime en une flèche aigue qui monterait vers le ciel (la flèche actuelle ne date que de 1899), dominant son dais de brouillards ou se perdant dans une pure et chaude lumière. De vastes solitudes l’environnent, celle de la grève ou celle de la mer, encadrées dans de lointaines rives verdoyantes ou noires. » (extrait de L’Avranchin monumental et pittoresque, t. 2, p. 310, 1846).

Le mont Saint-Michel

Le Mont était rattaché depuis l'époque de Charlemagne au diocèse d'Avranches, en Neustrie. En 867, le traité de Compiègne attribua l'Avranchin à la Bretagne : c'était le début de la période "bretonne" du mont Saint-Michel. L'Avranchin, tout comme le Cotentin ne faisaient pas partie du territoire concédé à Rollon lors de l'établissement des Normands en 911 - le mont Saint-Michel restait provisoirement breton. Il l'était encore en 933 lorsque Guillaume Ier de Normandie récupéra l'Avranchin : la frontière était alors fixée à la Sélune, fleuve côtier qui se jetait à l'est du Mont.

Quelques décennies plus tard, en 1009, la frontière sud de l'Avranchin (et, partant, de la Normandie) fut déplacée jusqu'au Couesnon, fleuve côtier dont l'embouchure marqua pendant des siècles la limite officielle entre la Normandie et la Bretagne (bien avant d'être remplacée par une limite topographique fixe).

L'histoire et la légende se brouillent à cette date. Les textes de l'époque ne précisent pas le sort du mont Saint-Michel (ni sa localisation par rapport au Couesnon), mais son rattachement à la Normandie est attesté quelques décennies plus tard, et il est déjà effectif lorsque Guy de Thouars incendie le Mont en avril 1204.

Photo0553Or, une légende affirme que le Couesnon, lors d'une de ses fréquentes divagations, se serait mis à déboucher à l’ouest du Mont, faisant ainsi passer ce dernier en Normandie. Si cette légende est exacte, le Mont aurait été situé à l'ouest du Couesnon en 1009 et la divagation du Couesnon se situerait quelques décennies plus tard. Si elle est fausse, le Couesnon se jetait déjà à l'ouest du mont Saint-Michel en 1009.

Quoi qu'il en soit, le mont Saint-Michel aura été breton de 867 à 1009 ou, dans le cas où la légende du basculement du Couesnon serait exacte, de 867 aux environs de 1050 - c'est-à-dire un peu plus d'un siècle. Depuis lors, le mont Saint-Michel est considéré normand. La limite officielle entre la Bretagne et la Normandie est désormais fixée indépendamment de la localisation d'un cours d'eau - et précisément à 4 km à l’ouest, au pied du massif de Saint-Broladre. Il n'est donc plus possible pour le Mont de changer de région administrative, ni de département.

Photo0597Il faut noter que l'hypothèse d'une divagation importante du Couesnon est parfaitement cohérente et vraisemblable, tant les lits des cours d'eau pouvaient varier, en l'absence de toute canalisation - et parfois de plusieurs dizaines de kilomètres. Le fait que l’embouchure du Couesnon se trouvait à 6 km du rocher au XVIIIe siècle n'apporte aucune information sur sa position au fil des siècles précédents - la topographie rend même inévitable qu'il ait bougé régulièrement. En revanche, aucun texte n'atteste qu'il ait basculé d'un côté du mont Saint-Michel à l'autre.

photos suivantes (Any LEGER) du Mans.

Photo0555Photo0582Photo0583Photo0593Photo0601Photo0607

Photo0611

BREVET DE 100 KM A TOURNON

P1220636

100 km de Tournon /Rhône .

Une cinquantaine de marcheurs ont participé à cet audax ardéchois.
Contrairement aux prévisions météorologiques optimistes, le samedi un vent fort soufflait et le ciel était relativement chargé. Néanmoins la température était correcte .
P1220613La nuit fut assez fraiche tandis que le dimanche le soleil brilla dans un ciel bleu .
La première boucle nous a conduits sur les crêtes surplombant LA ville de Tournon /Rhône et nous a permis d'admirer un magnifique paysage : le Rhône , les côteaux de vignes , le massif montagneux..
Nous marchions sous la houlette de Jean-Pierre et Jean-Paul, nos deux capitaines de route .
Nous avons retrouvé nos sacs après les premiers 50 km et pris le dîner une salle du petit village de Mauves
Peu de temps après notre départ, vers 22h30, nous avons assisté à un feu P1220640d'artifice tiré à l'occasion de la fête des vendanges qui commencent les prochains jours.
Vers 05h20 nous sommes revenus à la salle pour prendre le petit déjeuner tant attendu après les heures de marche nocturne .
Pour accélérer la digestion nous avons débuté notre dernière boucle par l'ascension d'une longue côte de 7 km mais à pourcentage faible et régulier
Lors de la longue descente vers la salle Jeannie Longo à Tournon, point de départ du samedi , nous avons pu admirer une nouvelle fois la beauté du paysage .
P1220705Mais dommage ! Le soleil levant accompagné d'une brume de chaleur m'ont privé des photos espérées .
De l'avis général ,cet audax a été très apprécié par l'ensemble des marcheurs. L'accueil de toute l'équipe (encadrement et bénévoles) fut très chaleureux et les paysages rencontrés variés et fort agréables.
En mai 2013 le club organise le 200 km marche , venez nombreux vous ne serez pas déçus !
André Saliou

Photos André SALIOU (unique représentant du C.R.C.E.)

P1220710

REVUE DE PRESSE

CYCLISME1809590_12786853-roch-20120817-c134f

HUELGOAT

Huelgoat (29). Gros succès des Roc'h des monts d'Arrée

16 septembre 2012 à 18h49

La 14e édition des Roc'h des monts d'Arrée a rassemblé ce week-end près de 5.000 vététistes et 400 marcheurs. Organisée par un collectif des clubs du Comité départemental de cyclotourisme, cette manifestation numéro 1 à l'échelon national, aura mobilisé plus de 500 bénévoles rien que pour la journée de dimanche.
Du "Maxi raid" de 120 km aux parcours initiatiques accompagnés, via les circuits de 100, 80, 70, 60, 40 et 30 km, chacun aura trouvé pédale à son pied et chaussure idem pour les marcheurs, dont celles et ceux de la pratique nordique.

Les participants à cette édition très réussie, sont venus d'une soixantaine de départements et même de quelques pays limitrophes afin de découvrir les splendeurs du Parc régional d'Armorique vu du dessus des crêtes.

18 septembre 2012

DIMANCHE 23 SEPTEMBRE 2012

CYCLOTOURISME :

Groupe 1 : DSCN3213

Heures : 8h30

Commune : BANNALEC -

Rando du Pays des Genêts -

55 - 75 - 95 km.

Groupe 2 :

8h30

BANNALEC - qm_3498400_1_px_470_

Rando du Pays des Genêts -

55 - 75 - 95 km.

Groupe 3 :

Départ : 8h30

Distance : 68 km

Parcours : Trégourez, D 336, Laz, Moulin Broche, Caëro, Roudouallec, 5 Chemins, Scaër, D 4, St Guénolé, Loc Jean.

Rando du Pays des GenetsDSCN2901

55-75-95 km

Vélo Loisirs Bannalec.

Groupe 4 :

Départ : 9h00

Distance : 50 km

Parcours : Kernével, St Adrien, Scaër, Pont Lédan, 5 chemins, Miné Tréouzal, Kerscoff, Coadry, Tourch.

VETETISTES :2011_121111dec20110062

PLONEOUR LANVERN (lien)

RANDO PENMARC'H VTT

CLUB CYCLO PENMARC H

ou rando locale place jean Moulin 8 h 30

MARCHE RANDONNEE :

CCF09092012_00000_thumb7(voir aussi Fin de page )circuit Landudal 032

BANNALEC   

KEROMNES       

HERVE SOLANGE

MARCHE AUDAX :

30-sept. 25 km
MARCHEURS DE
CORNOUAILLE
ERGUE-GABERIC 29 07 H 45 salle Croas Spern
Roger LE ROUX
maryannick.leroux@orange.fr
29170 Fouesnant Photo0606
02.98.56.07.98

CCF02072012_00000_thumb4(voir aussi Fin de page )

BALADE AU FIL DU CANAL DE NANTES A BREST

P1220596_thumb21

Jeudi 5 /9 Nord sur Erdre-Blain

Vendredi 7/9 Blain -Redon

Samedi 8/9 Redon Saint Laurent sur Oust

Dimanche 9/9 St Laurent sur Oust - Josselin

Lundi 10/9 Josselin Rohan

Mardi 11/9 Rohan -Pontivy

Mercredi 12/9 Pontivy - Gouarec

Jeudi 13/9 Gouarec Port de Carhaix

Vendredi 14/9 Port de Carhaix - Châteauneuf du Faou

Samedi 15 / Châteauneuf-Châteaulin

une histoire liée au Canal

Glomel la Tranchée des Bagnards :

La tranchée de Glomel dite "des ba­gnards" :

~lwf0015En traversant la route, nous allons pé­nétrer en un lieu géant de la voie navigable "la tranchée de Glomel ". A partir d’ici et pendant 3 kilomètres, des hommes ont dé­coupé le paysage sur une profondeur de 23 mètres, le point le plus large faisant 100 mè­tres.

Depuis notre départ, nous avons vécu une aventure au rythme de notre pédalée. Lorsque nous pénétrons à l’intérieur de cette tranchée, il est difficile d’imaginer l’enfer connu par les ouvriers, paysans et bagnards usant leur santé à creuser la montagne avec des moyens au­jourd’hui dérisoires.

En 1806 et jusqu’en 1842, ils ont arra­ché des tonnes et des tonnes de gravats dans la boue, le froid ou sous les pires chaleurs.

Ils étaient plus des esclaves qu’autres choses quand on lit les écrits de l’époque.

Ils racontent les conditions extrê­mes dans lesquelles ont survécu ces hommes.

Environ 600 bagnards venus de Belle-Île et de Brest, avaient été installés sur la lande de Perran. ~lwf0018

Les conditions de vies de tous ces pauvres ères étaient dantesques. Leurs loge­ments étaient des cabanes de 20 mètres sur 8,5 mètres dont l’ouverture était volontaire­ment minuscule, pour limiter les risques d’évasion. Ces cabanes n'étaient pas éclai­rées ni chauf­fées, par crainte des incendies. Elles étaient gardées en permanence par 50 gendarmes qui eux étaient mieux logés. Le travail que faisaient les bagnards était si dur que bons nombres d’entre eux mourront de maladie, d’épuisement ou de mal nutrition. Quelques-uns toutefois parviendront à s’évader. En 1834, le camp fut fermé à la suite d’une épidémie de choléra qui enverra 121 condamnés et 50 gen­darmes à l’hôpital de Rostrenen.

Sur le trajet de la tranchée, des pan­cartes sont plantées et racontent à travers le récit d’un paysan et de son cheval, la percée de l’entaille.

~lwf0022De nos jours, les flancs sont boisés, ce qui masque le gigantisme des travaux de l’époque. La végétation, en poussant, a sta­bilisé les bords de la tranchée car il était fré­quent que des éboulements sur­viennent.

Le chemin de halage qui se trouve à droite du canal est tout le temps humide et chaque fois que nous avons eu l’occasion d’y passer, nous en sommes sortis tout crottés. Pour les forçats de l’époque, ce de­vait être bien pire

Tous les hommes qui furent amenés sur le site de Glomel n’étaient pas de vrais criminels. Pour certains, ils devaient payer à la société des crimes odieux, mais combien d’entre eux furent condamnés pour avoir un jour eu faim, enlevés à leur famille pour le pain qu’ils avaient volé et qui devait faire survivre leurs enfants. Ils attendront encore et encore pendant des jours, la faim chevillée au corps. Là-bas, des enfants men­diaient, une famille était perdue, victime d’une dénoncia­tion ou pire d’une calomnie. Ces actes déli­bérés, inconscients, pouvaient conduire n’importe qui au bagne et finir en guenilles à creuser le cœur de cette colline.

~lwf0008  - copie Cette tranchée est maintenant sa­crifiée depuis que le barrage de Guerlédan a scindé le long ruban en deux parties.

Ceux qui moururent dans la percée doivent se retourner dans leurs tombes, si toutefois ils en eurent une! Eux qui ont pas­sé les plus belles années de leurs vies à creuser la terre, à creuser le temps. Un jour, peut-être, entendront-ils à nouveau les berges du canal bruisser du déplacement des bateaux qui chemineront sur ce qui fut l’œuvre de leurs vies.

Lorsque les bateaux y passeront, les genêts et les landes refleuriront et leurs âmes seront apaisées ! Alors, leurs fantômes pour­ront arrêter de veiller et paisiblement, ils pourront s’endormir là-bas quelque part sous la lande de Perrant.

~lwf0005Peut-être est-ce pour cela que les flans de la colline sont toujours humides ! Ne se­rait-ce pas les larmes, le sang, la sueur des condamnés qui rendent encore de nos jours la traversée de la tranchée de Glomel si boueuse ?

Texte et Photos : JBourbigot. (extrait de “Balade de Saint Félix à Guily Glaz”)

Balade tout en images de André le Ny !

11 septembre 2012

DIMANCHE 16 SEPTEMBRE 2012

CYCLOTOURISME :

Groupe 1 :

Départ : 8h30 - P1040214

Distance : 83 km

Parcours : Pont Aven, Croas Hent Kergoz, Névez, St-Philibert, Trégunc, Concarneau, La Grande Halte, Loge Raor, Le Roudou, Quimper, Cx Rouge, Elliant.

Groupe 2 :

Départ : 8h30 -

Distance : 83 km

 Parcours : Elliant, Cx Rouge, Quimper, Le Roudou, Loge Raor, La Grande Halte, Concarneau, Trégunc, St-Philibert, Névez, Croas Hent Kergoz, Pont Aven

Groupe 3 :

Départ : 8h30 -P1040209

Distance :   70 km

 Parcours : Kerdaner, Elliant, Caront Lutin, Croix St André, St-Adrien, Le Niver, Langolen, Coray, Ménez St Jean, Broust, Coadigou.

Groupe 4 :

Départ : 9h -

Distance :  48 km

 Parcours : Elliant, Croix Menez Bris, Quimper, St-Yvi. 312492311_small

VETETISTES :

Randonnée sur place ou

HUELGOAT

LES ROC'H DES MONTS D'ARREE VTT

CODEP 29 FFCT

MARCHE RANDONNEE :

Commune : KERNEVEL

Lieu de départ : LE BOURGle Cabellou 048

Guide : BENOIT YVELINE

MARCHE AUDAX :

15-sept.
50 km
100 km
RANDO
MARCHE
AUDAX 07
TOURNON
SUR RHÔNEDSCN4374
07
14 H 00
00 H 00
STADE Jeannie Longo
Jean-Paul FOMBONNE
Jean-Marc MALLARTE
jm.mallarte@wanadoo.fr
58 rue du Plantier
06610 VION
04.75.08.83.22

BALADE DE FIN D ETE LE MOT DU PRESIDENT

P1040217

CRCE : Un rallye pour fêter l’Eté

Les Cyclos et Randonneurs de la Cité des Etangs ont fêté l’Eté en organisant un rallye autour de Rosporden.
Constitués en équipes, une carte et un questionnaire à la main, les cyclos et marcheurs ont parcouru un circuit de 72 km pour les uns et de 11 km pour les autres. L'objectif de chaque était simplement de répondre à des questions culturelles et d’observation concernant les lieux traversés, par exemple, entre autres : « de qui Saint Eloi est-il le Saint Patron ? » ou « Quel nom porte la vedette SNSM de la pointe de Trévignon ? ». Les participants ont parfois trouvé les réponses grâce à l’aide des commerçants et des personnes sympathiques rencontrées sur les sites.
La plupart des questionnaires ayant été rendus complétés sans erreur, les membres organisateur du Conseil d'Administration des CRCE compliqueront la tâche l’an prochain. En effet, l’expérience de ce premier rallye sera sans doute renouvelée, en 2013, à l’occasion de l’anniversaire des 40 ans du Club de Cyclos, Marcheurs et Vététistes Rospordinois.
La matinée s’est terminée par une remise de récompenses aux équipes départagées par une question subsidiaire. 70 personnes ont conclu la journée, dans la joie et la bonne humeur, en partageant un repas bien mérité. Une fois encore la devise du Club des CRCE, Sport – Loisir – Convivialité, a été respectée.

J Gehannin

BREVET DE 125 KM DE CHATEAUDUN A COULOMB

DSCN4488

Compte-rendu de l'AUDAX de 125 ou 75 km à travers l'EURE et LOIR les 8 et 9.09.2012

Nous serons 10 à participer :

-au départ de Rosporden en minibus : Marie-France QUINIOU,Michel FONTAINE, André Le BEUX et Alexis Le LAY

-à Baud :Yannick HOUSSAY et Marcel KERHINO

-à Ploërmel :Christiane LECERF, Manuel DOS SANTOS et Yves RABREAU

+ Jean LANDREIN que l'on trouvera le samedi matin au départ

DSCN4337Vendredi 7, bon voyage et nuit paisible à l'ETAP-HOTEL de CHATEAUDUN

Samedi matin départ à 10 h du parking de la gare SNCF, il fait déjà bien beau temps.

Nous sommes 66 au départ dont 9 du CRCE (Dédé, en adulte raisonnable, se réserve pour le 75 au départ de Luisant)

Manu et Christiane estiment qu'il vaut mieux démarrer les Audax par un 125, ce que tout le monde comprend bien.

Tous en culotte courte, on s'en va à la conquête de la BEAUCE, alors que le soleil commence à cogner

La BEAUCE...morne plaine...c'est presque tout plat, quelques bois de feuillus quand même pour cacher l'horizon

1 lièvre, quelques rares corbeaux et ramiers qu'on a croisé sur les 50 1ers km

Il fait chaud, heureusement une petite brise nous apporte un peu de fraicheur lorsque nous ne sommes pas à l'abri d'un champ de maïsDSCN4327

Arrivée à LUISANT à 19h30, 60 mn d'arrêt, très bon pour se retaper

et départ avec les 75 pour 2 boucles de 12,5 km

la 1ère dans "CHARTRES en LUMIERE" pour la visite de 29 sites publics illuminés par projection de vidéos et photos à thème

entre autres sur les vieux ponts de l'Eure, les lavoirs, la cathédrale...mais ce ne fut pas une visite très touristique car à près de 6 km/h

il nous fallait éviter les embuches de la vieille ville(trottoirs, plots, promeneurs très nombreux) si bien qu'il nous reste un meilleur souvenir

de nos pieds que des illuminations

Encore 40 mn d'arrêt et direction Nord-Est vers Coulombs que nous ne verrons pas à cause d'un bric à Brac qui nous prive de salle

Petit déjeuner sur la base de CHANGE près de St PIAT et les derniers 21 km seront bouclés sur un circuit de GR plutôt agréable et ombragé

Résultats : 75 au départ des 2 distances et 60 à l'arrivée du 125

6 " sur le  75 Km

DSCN4341et distribution des récompenses:

-un lot à chacun et un baudrier du LUISANT AC pour les 25 ans du club

- et chez nous : une coupe du club le mieux représenté

et un trophée pour le 3ème Aigle d'OR de Jean LANDREIN (faudra lui rappeler que ça s'arrose).

pour l'anecdote, retour vers Luisant et Chateaudun dans un car aux vitres fixes avec le chauffage à fond que le chauffeur ne pouvait pas régler.

et puis retour vers CHEZ NOUS dans le minibus aux vitres ouvrantes jusqu'à retrouver les nuages et la fraicheur.

Un Grand merci aux organisateur et aux bénévoles.

Marcel KERHINO

LE CANAL DE NANTES A BREST PAR ANDRE LE NY

Le canal de Nantes à Brest en une randonnée solitaire de dix jours . André Le Ny y est en ce moment et encore jusqu’au samedi 15 Septembre 2012

P1220596

Jeudi 5 /9 Nord sur Erdre-Blain

Vendredi 7/9 Blain -Redon

Samedi 8/9 Redon Saint Laurent sur Oust

Dimanche 9/9 St Laurent sur Oust - Josselin

Lundi 10/9 Josselin Rohan

Mardi 11/9 Rohan -Pontivy

Mercredi 12/9 Pontivy - Gouarec

Jeudi 13/9 Gouarec Port de Carhaix

Vendredi 14/9 Port de Carhaix - Châteauneuf du Faou

Samedi 15 / Châteauneuf-Châteaulin

Avant la construction du canal, les communications maritimes entre Nantes et Brest étaient très difficiles. Pour transporter leurs marchandises, les bateaux devaient af­fronter de nombreux dangers.

D~lwf0007’abord la mer vers la pointe du raz : Il fallait passer le raz de Sein et ses terribles courants qui avaient drossé plus d’un bateau sur les rochers de la côte ou bien passer très au large de l’ile de Sein et risquer de ren­contrer les terribles roches qui sont à fleurs d’eau sur une dizaine de milles. En ces temps de guerre, l’ennemi anglais rodait le long des côtes. Pour rallier Nantes, Brest et Lorient en toute quiétude, il restait à traverser la Breta­gne avec des convois énor­mes, sur des routes qui étaient de véritables bourbiers impratica­bles les trois quarts du temps. Le projet de joindre Nantes, Lorient et Brest par un autre moyen vit le jour : Un canal qui traverserait la Bretagne intérieure.

~lwf0011  - copie Les premiers coups de pioche du ca­nal de Nantes à Brest furent symbolisés par la pose de la première pierre de l’écluse n° 237 de Guily-Glaz à Port-Launay. Ce su­perbe ouvrage à travers la Bretagne n’a été possible que par le sacrifice de milliers de gens, prisonniers espagnols, bagnards, et au­tres misérables personnes dont l’histoire ne retiendra aucun noms. Ce monument à la gloire du grand Napoléon Bonaparte fut commencé le 7 septembre 1811. Trente et un ans plus tard, au mois de janvier 1842, le ca­nal sera totalement livré à la navigation.

~lwf0030Ce colossal édifice vivra sa vie active pendant un peu plus de cent ans, avant de se faire détrôner par d’autres moyens plus rapi­des et modernes. Dès 1851, le chemin de fer arriva en Bretagne et pour rejoindre Brest, le nouveau moyen de transport commença à s’implanter.

Pour ne pas concurrencer l’axe central constitué par le canal, les principales voies furent implantées plus près de la mer, mais pas trop près non plus des côtes pour n'être pas constamment attaquées par l’ennemi en cas de débarquement.

~lwf0017Le trafic sur le canal fut à son apogée en 1865 avec 27 000 tonnes, mais s'avèrera insuffisant pour rester longtemps compétitif avec son concurrent à vapeur qui petit à petit verra arrêter son trafic. Le progrès com­mença sa marche folle. La vitesse et la puis­sance des nouvelles énergies allaient avoir raison du paisible chemin.

Fort heureusement, il n’a pas été laissé à l’abandon et va maintenant vivre une re­traite heureuse grâce au tourisme et encore pour longtemps, je l’espère ! Deux cents ans plus tard, il n’y a plus pratiquement que les touristes à profiter ~lwf0021de l’intégralité de ce chef d’œuvre qui doit être classer dans le patri­moine breton. Des milliers de gens doivent encore profiter du calme et de la tranquillité des régions traversées. Actuellement 277 ki­lomètres de voies sont ouvertes à la naviga­tion de plaisance. Les piétons, les cavaliers et les cyclistes sont les seuls à pouvoir chemi­ner sur l’intégralité de son parcours.

Texte et Photos : JBourbigot. (extrait de  “Balade de Saint Félix à Guily Glaz”)